Initiations aux bains naturelles de vitalité.

Dans l’intérêt de la vitalité aux naturelles                                          je vous accompagne dans une découverte                                              des gestes simples afin d'optimiser votre vitalité.

Le brossage a sec.

Les origines du brossage à sec

Décrit comme « le meilleur de tous les bains » par le naturopathe Bernard Jensen,                 le brossage à sec était jadis un geste d’hygiène à part entière.

Les bienfaits du  brossage à sec...

  • Stimulation de l’Immunité

 En clair, la peau est votre première sentinelle de protection face à l’agression extérieure : soleil, pollution, froid, produits chimiques, nanoparticules des crèmes douteuses, et autres agents pathogènes en tout genre…

Le brossage à sec va donc permettre d’activer l’immunité, notamment en stimulant nos petites cellules ci-avant citées.

  • Activation lymphatique

La naissance des capillaires lymphatiques se fait dans le derme. Ces petites poches poursuivent un tracé, qui suit le réseau veineux. A l’intérieur se trouve la lymphe, notamment porteuse des lymphocytes ayant neutralisés les virus et les microbes. Sur son trajet, se trouvent des petites déchetteries de tri des agents infectieux appelés ganglions.

Le brossage à sec peut donc, en plus de la stimulation         de l’immunité de l’épiderme, aider au retour et                        à la gestion de probables infections.

 

Notre lymphe est aussi chargée de déchets associés au travail des cellules. Mais si cette dernière n’arrive pas à circuler par obstruction, épaississement du tissu adipeux ou manque d’activité musculaire, on peut se retrouver avec des amas et des stagnations que vous connaissez sous le nom adorable de cellulite.

Le brossage à sec peut donc agir efficacement sur cette dernière.

  • Détoxication des pores

Les pores sont l’issue de surface des canaux sudoripares, et des poils reliés aux glandes sébacées. Dans un monde idéal sans malbouffe, sans pollution, sans parabens, sans textile chimique, la peau produit du sébum et de la sueur pour se protéger, et elle élimine sans problème.

Le processus se passe parfois mal et provoque des boutons, des comédons, des points noirs, des poils incarnés, et toute la ribambelle de réactions inflammatoires disgracieuses des pores qui vont avec.

Grâce au brossage à sec, vous aidez votre corps à se débarrasser des micro « bouchons » potentiels. Il est même largement plus efficace en terme de nettoyage que du savon ou du gel douche. Il vous laissera une peau toute douce.

Il favorisera aussi la respiration de la peau, permettant ainsi l’élimination de toxines supplémentaires

Notre enveloppe, la peau

est constitué ...

L’épiderme


Couche la plus superficielle de la peau, l’épiderme est un véritable bouclier qui protège notre organisme des agressions extérieures. Il est pourtant très mince : selon les régions du corps, son épaisseur varie d’un demi-millimètre (sur les paupières, par exemple) à 2 ou 3 millimètres (sur la plante des pieds ou la paume des mains). Irrigué par diffusion depuis le derme, il ne contient aucun vaisseau sanguin. En revanche, il compte de nombreuses terminaisons nerveuses qui rendent notre peau extrêmement sensible au toucher.

L’épiderme est percé de plusieurs centaines de pores par centimètre carré, par lesquels s’écoulent la sueur et le sébum. Ces deux substances se mêlent en surface pour former le film hydrolipidique qui hydrate et protège la peau en permanence.

L’épiderme est composé à 85 % de kératinocytes. Ces cellules remplies de kératine et de lipides naissent par division cellulaire au plus profond de l’épiderme, dans la « couche basale ».

Le derme


Situé sous l’épiderme, le derme est 10 à 40 fois plus épais. Il est irrigué par de nombreux vaisseaux sanguins qui lui permettent d’apporter à l’épiderme les éléments nutritifs dont il a besoin. Il abrite également les glandes sébacées et les glandes sudoripares, qui sécrètent le sébum et la sueur, ainsi que les follicules pileux.

Les principales cellules du derme sont les fibroblastes, qui synthétisent deux types de fibres protéiques : le collagène et l’élastine. L’élastine rend le derme souple et extensible, tandis que le collagène lui confère sa résistance et permet la cicatrisation des tissus endommagés en cas de blessure de la peau.

L’espace entre les cellules est appelé « matrice extracellulaire » : collagène et élastine y baignent dans une gelée composée de glucides complexes qui retiennent l’eau

L’hypoderme


Couche la plus profonde et la plus épaisse de la peau, l’hypoderme est majoritairement composé de cellules graisseuses, les adipocytes, qui isolent l’organisme des variations de température et forment un matelas protecteur contre les pressions auxquelles la peau est soumise. Il est donc très épais dans les zones qui doivent supporter des impacts fréquents (les fesses ou les talons par exemple), et beaucoup plus fin dans les autres régions du corps.

© 2023 by HOLISTIC BODYWORK. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now